MUSTANG
 
                                                            NORTH AMERICAN P-51D MUSTANG

                                                                               Le Mustang

Le North American P-51 Mustang fut probablement le meilleur chasseur de la Seconde Guerre mondiale. Conçu en 1940 en réponse à une spécification britannique émanant d'une commission d'achat envoyée aux Etats-Unis, le P-51 Mustang vola pour la première fois sous la forme du prototype NA-73X en octobre 1940, une machine construite en 117 jours.
 
Propulsés par un Allison, les premiers modèles de série Mustang I et IA furent livrés à la Royal Air Force en novembre 1941. Les pilotes britanniques trouvèrent l'avion très manoeuvrable et très rapide à basse altitude et supérieur à tous les autres appareils américains existants, mais la faible puissance du moteur Allison réduisait les capacités du Mustang à haute altitude. C'est pourquoi la R.A.F. n'utilisa guère cet appareil que dans des opérations de reconnaissance et d'attaque au sol. Il fallut attendre 1942 et l'installation du moteur britannique Merlin sur les Mustang de la R.A.F. pour que l'appareil devienne un superbe chasseur. L'US Army Air Force utilisa quant à elle le P-51 Mustang comme chasseur d'escorte pour les bombardiers à partir de 1943. L'excellente maniabilité et l'autonomie élevée de cette machine en firent l'avion idéal pour ce type de mission, que ce soit sur le théâtre d'opération asiatique ou européen.
 
 
  
Les radiateurs (huile et glycol) sont contenus dans un compartiment placé sous le fuselage, vers l’arrière des ailes. L’entrée d’air est dégagée de quelques centimètres de la paroi pour éviter les nuisances dues au frottement de l’air sur la surface et sortir de ce que les aérodynamiciens appellent la couche limite. Ainsi placé, ce dispositif reçoit le courant d’air avec toute son intensité, assurant ainsi un rendement maximum, bien supérieur à ceux des radiateurs collés aux structures des ailes ou du fuselage, comme ceux  du Spitfire ou du Dewoitine 520.  L’air entre dans une chambre plus large où il se ralentit et augmente en pression. En passant au travers des alvéoles des radiateurs, il maintient à bonne température les liquides qu’il est chargé de refroidir ; ce faisant, il se réchauffe et emmagasine ainsi de l’énergie. L’air s’évacue ensuite par un conduit  qui se rétrécit progressivement et dont la surface d’éjection est réglée par un volet automatique. Ce conduit  se comporte en quelque sorte comme la tuyère de détente d’un moteur à réaction et l’énergie accumulée au travers des radiateurs se transforme en une poussée qui compense très largement la traînée  générée par l’excroissance placée sous le fuselage de l’avion.  




Aujourd'hui, près de 150 P-51 Mustang volent encore lors de meetings dans le monde entier sur les 15 000 exemplaires produits pendant toute la durée de la Seconde Guerre Mondiale. C'est un avion de chasse symbole de cette période. 




 
Vidéo : P51

             Passage Bas
 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
v2.0 by Papa_gg. Bannière © Troy White - Les avions de guerre - Avions de combat. Montage by Parvati4th Belgium Référencement